ABOUT / À PROPOS

(English version below)

La gastronomie péruvienne est une des plus riches et variées, et compte déjà la reconnaissance des « meilleurs » chefs de la planète… mais paradoxalement elle reste encore méconnue.

Pourquoi cette gastronomie est si variée et riche ?

Cela tiens à plusieurs facteurs…

Le Pérou compte avec une méga biodiversité, ceci du à sa géographie et autres phénomènes naturels, qui font que son territoire compte avec une très large diversité de micro climats et « étages écologiques ». D’une manière très réductrice on pourrait résumer sa géographie en énumèrent :

–       une longue côte maritime riche en poissons et fruits de mer, cela du aux courants froids qui montent du sud.

–       une longue chaine de montagne, la plus haute après l’Himalaya

–       et la forêt amazonien, gardienne d’environ 70 % (?) des êtres vivants sur terre.

La deuxième raison est du au facteur culturel. D’une part il y a un énorme héritage culturel des indigènes, qui pour citer juste un exemple, ce sont eux qui ont « inventé » ce qu’on connait comme lyophilisation. Mais le facteur culturel était aussi « externe », notamment l’influence des produits et manières de cuisiner des Espagnols (et avec eux l’influence arabe) après 500 ans de colonisation. Sans oublier les africains amenés comme esclaves à partir du XVI siècle, ainsi que les chinois, japonais et italiens, arrivées comme immigrantes il y a plus d’un siècle.

Ces diverses manières de cuisiner et de manger, indigènes et exogènes, se sont influencés et enrichies les unes aux autres “sans complexe”, pendant des décennies et même de siècles au Pérou. Si à tout cela l’ont additionne une diversité exubérante de produits naturels et de la créativité, le résultât ne peut pas être autre qu’une gastronomie exceptionnel, qui d’ailleurs ne cesse pas de se réinventer.

Avez-vous déjà mangé de l’Alpaga ?

Après le succès des trois soirées de dîners péruviens en juillet dernier à la ferme de Merlinge, Pérou Fusion vous invite à nouveau à découvrir ou redécouvrir cette gastronomie… mais cette fois au Bateau de Genève !

On aura le plaisir de recevoir une fois de plus le « cuistot » péruvien Nano Gomez, qui vient spécialement de Madrid.

Cela sera l’occasion de déguster entre autres, la viande d’Alpaga (élevage suisse !)… ou un « Tiradito » – sorte de sashimi péruvien – de Bar de Ligne… et de faire santé avec un Pisco Sour à base de macéré de feuille de coca en apéritif.

Les végétariens se régaleront en dégustant un Ceviche mixte de cèpes, artichauts, lupins, avocats avec une touche de maracuyá, ainsi qu’un « Lomo Saltado » de tofu flambé avec du pisco-panca…entre autres !

Nous nous réjouissons de vous accueillir à bord et de vous souhaiter un excellent appétit !

Mauricio Leon

*Sur réservation, maximum 50 personnes par soir.

ABOUT

Peruvian cuisine is one of the richest and most varied, and already has the recognition of the best chefs around the world… but paradoxically it remains unknown.

But what makes this gastronomy so varied and rich?

Peru has a mega biodiversity, this due to his geography, which has a wide variety of microclimates and ecological levels. In a very simplistic way, I could summarize the geography: along the coastline, rich in fish and seafood because of the cold currents of the pacific ocean; the Andes the second highest mountain range after the Himalayas; and the Amazon forest, guardian of about 70% (?) of life on earth.

Other reason is the huge cultural heritage of indigenous people, who are the ones who made it possible for us today to eat potatoes and who invented what is known as lyophilisation. But the cultural factor was also “external”, including the influences of products and ways to cook from the Spanish (and with them Arab influences) after 500 years of colonization. Not forgetting the Africans brought as slaves from the sixteenth century, as well as Chinese, Japanese and Italian immigrants, they all arrived in Peru more than a century ago.

These various ways of cooking and eating, indigenous and exogenous influences, have enriched each other without complex for decades and even centuries. Which added a variety of exuberant natural products and creativity, the result cannot be other than an exceptional gastronomy, which also does not cease to reinvent itself.

To share this cuisine, and after the success of the three nights of Pérou Fusion dinners last July, at the farm Merlinge, we invite you to discover or rediscover this gastronomy … but this time at Le Bateau de Genève!

We will be pleased to receive once again the Peruvian Chef Nano Gomez, who comes from Madrid especially for this occasion.

This will be an opportunity to enjoy among other things, Alpaca meat (Swiss livestock!) … Or “Tiradito” – a kind of Japanese ceviche – of Bar de Ligne (Sea bass)… and make health a Pisco Sour based maceration coca leaf as an aperitif.

Vegetarians will be tasting a mixed ceviche of mushroom (ceps-penny bun), artichokes, lupines and avocados with a touch of maracuyá, or a “Lomo Saltado” of tofu flamed with pisco-panca … and more!

We look forward to welcoming you aboard and wish you bon appétit !

Booking is essential, maximum 50 people per night.